Le frelon asiatique ou frelon à pattes jaunes (Vespa velutina), est une espèce qui se révèle être, en France, un nuisible très invasif du fait de l’absence de prédateur et de ses besoins protéinés. Tous les autres insectes sont des proies pour ce prédateur non spécifique. Il est de fait destructeur de la diversité et menace la chaine alimentaire autour de ses nids. Ce frelon nuisible est capable de détruire des ruchers d’abeilles domestiques en une seule saison et accélère la disparition des apiculteurs en ruinant leurs exploitations. Son aire de distribution d’origine se situe en Asie.
[source Wikipédia]


L’invasion

[ Source : Rome, Q., Villemant, C. Le Frelon asiatique Vespa velutina – Inventaire national du Patrimoine naturel. In: Muséum national d’Histoire naturelle [Ed]. Site Web. http://frelonasiatique.mnhn.fr consulté le 1/03/2019]

Le Frelon à pattes jaunes, Vespa velutina, est un frelon invasif d’origine asiatique dont la présence en France a été signalée pour la première fois dans le Lot-et-Garonne par Haxaire et al. (2006). Les individus acclimatés en France appartiennent à la variété nigrithorax, dont la coloration est à dominante brune. Ils sont issus de femelles fondatrices qui auraient été introduites avec des poteries importées de Chine par un horticulteur du Lot-et-Garonne. Ce dernier avait en effet remarqué la présence du frelon autour de sa propriété dès 2004. L’insecte s’est depuis largement répandu ; il a envahi plus de la moitié de la France (voir données INPN) et a atteint d’autres pays (Espagne, Portugal, Belgique, Italie, Allemagne, Angleterre)

(Villemant et al., 2006a ; Rome et al., 2009 ; Villemant et al., 2011a ; López et al., 2011 ; Grosso-Silva & Maia, 2012 ; Rome et al., 2012 ; Muller et al., 2013 ; Rome et al., 2013a ; Demichelis et al., 2014 ; Porporato et al., 2014 ; Witt, 2015 ; Arca et al., 2015 ; Goldarazena et al., 2015 ; NNSS, 2016)

Évolution de la présence des frelons asiatiques en France entre 2004 et 2017 [source : http://frelonasiatique.mnhn.fr]

Comment le reconnaître ?

Attention aux confusions avec d’autres insectes

[Source : Rome, Q., Villemant, C. Le Frelon asiatique Vespa velutina – Inventaire national du Patrimoine naturel. In: Muséum national d’Histoire naturelle [Ed]. Site Web. http://frelonasiatique.mnhn.fr consulté le 1/03/2019]

Le Frelon asiatique est très facile à reconnaître car c’est la seule guêpe en Europe à posséder une livrée aussi foncée.
Les adultes sont brun noir et apparaissent, de loin, comme des taches sombres sur le nid.
La tête est noire, la face jaune orangé, les pattes jaunes à l’extrémité.
Ce frelon est difficile à confondre avec le Frelon d’Europe, Vespa crabro. Mesurant environ 3 cm de long, il est un peu plus petit que ce dernier.
Une page spécifique est à votre disposition afin de vous aider à identifier les différences entre le Frelon Asiatique, le Frelon d’Europe, les Guêpes (commune ou des buissons), les Scolies à front jaune, le Sirex géant, l’Abeille charpentière, voire certains Diptères. Vous pouvez également utiliser notre application Android BiodiversiClés.
Un guide PDF d’identification est également imprimable au format A4 avec les insectes présentés à leur taille réelle.


Les pièges

L’idée est de piéger les femelles fondatrices pour réduire le nombre de colonies de frelons asiatiques. En effet, les fondatrices sont les seules à survivre à la période hivernale.

Il existe donc 2 périodes annuelles pour « chasser » ces fondatrices :

  • Dès les premières douceurs de mi-février jusqu’à la mi mai, moment où les fondatrices sortent d’hibernation pour reconstituer une nouveau nid
  • D’octobre à la fin novembre, période de fécondation des futures les fondatrices frelons asiatiques

Piéger seul dans son coin ne suffit pas ! Il faut mobiliser le voisinage au plus large autour d’un nid découvert trop tard, et non détruit avant les premiers gels sérieux, afin d’essayer de toutes les piéger.

Fabrication des pièges :

Piège n°1

matériel nécessaire :

  • bouteilles en plastiques
  • perceuse et forets de 9 et 5 mm
  • pics à brochettes
  • fil de fer (et non ficelle)
Préparation de l’appât

il suffit de mélanger Bière brune, vin blanc et sirop de fruit rouges (sirop de cassis recommandé). La bière et le sirop attirent les frelons et le vin blanc repousse les abeilles


Piège n°2 : encore plus sélectif

Il est équipé d’un dispositif de limitation en taille à l’entrée (9mm) : les femelles fondatrices de « vespa crabro » (frelon européen) et les papillons sont attirés mais ne peuvent pas entrer.
Un dispositif de limitation en taille à la sortie (5 à 6 mm) retient la femelle fondatrice « vespa velutina« , elle ne peut pas ressortir, sauf à remonter la nasse, chose qui peut arriver.

Le rond de mousse au fond de la bouteille est à imprégner jusqu’à saturation de l’appât alimentaire classique et bien connu  (voir c-dessus), ce rond de mousse permet un réchauffement plus rapide de l’appât dès l’apparition d’un rayon de soleil, une évaporation accrue, un rayonnement plus large des arômes attractifs. Ce rond de mousse évite la noyade aux petits insectes attirés aussi dans le piège. Ils s’y régalent et repartent tranquillement par la fenêtre sélective, se faire croquer par les oiseaux des environs.

Le haut de la bouteille est articulé et peut être enlevé et remis (voir vidéo) :

  • Sa rotation avec la main, peut entraîner la fermeture de l’accès haut, enfermant assurément « vespa velutina » en attendant de s’en occuper.
  • le basculement en tirant vers le haut permet d’ouvrir le piège, de refaire le plein d’appât, de sortir le cône renversé pour le nettoyage et faire le ménage, si vous n’y arrivez pas il est probable que les surfaces plastiques en contact soient collées par des coulures de l’appât qui est sirupeux et donc collant, il suffit de laver en trempant dans l’eau et d’appâter à nouveau avec précaution.


La vidéo montre comment manipuler la partie haute.

Pour l’élimination de « Vespa Velutina » : 1 heure au réfrigérateur ou au congélateur la fait entrer en hibernation permettant l’ouverture du piège afin d’accéder au spécimen en l’écrasant avec une pince ou en le découpant avec une paire de ciseaux

Conseils et astuces d’utilisation :
1 – installer le piège dès qu’il fait + de 13°Celsius
2 – installer le piège près d’un tas de bois, d’un plan d’eau, ou / et dans des zones fleuries (fleurs riches en nectar ou butinent les abeilles et plus particulièrement dans les camélias d’hiver à fleurs simples très riches en nectar)
3 – installer le piège idéalement tous les jours entre 10h00 et 15h00, de façon à le vérifier, le recharger en appât et traiter les frelons asiatiques éventuellement capturés
4 – retirer impérativement les pièges au 1er mai, les femelles fondatrices restent au nid dès la naissance des premières ouvrières nouvelle génération, et n’en ressortent plus. Nettoyer le piège et son rond de mousse et l’entreposer en attendant la prochaine période.
5 – vous avez entre les mains, un piège à femelles fondatrices de frelon asiatique « vespa velutina« , n’éliminez que cette espèce, Dame Nature vous le rendra !


Signaler

[ Source : Rome, Q., Villemant, C. Le Frelon asiatique Vespa velutina – Inventaire national du Patrimoine naturel. In: Muséum national d’Histoire naturelle [Ed]. Site Web. http://frelonasiatique.mnhn.fr consulté le 1/03/2019]

Pour un individu ou un nid situé à moins de 10m du sol, le signalement doit être obligatoirement accompagné d’une photo (même prise avec un téléphone portable) ou de l’envoi par courrier d’un insecte sec au MNHN, sinon il ne sera pas pris en compte dans la cartographie du site de l’INPN.

Vous pouvez également télécharger la fiche de signalement (PDF).

Cliquez ici pour accéder au formulaire de signalement en ligne sur le site du Museum National d’Histoire Naturelle.

Contacts pour faire retirer un nid :

la liste complète et plein d’autres informations sur le site de la FREDON Ile-de-France : http://www.fredonidf.com/actualites.php#ancre37


Actions de la DRIAAF

Le plan régional Frelon Asiatique (cliquez sur le lien pour accéder au dossier complet) de la FREDON Ile de France – Direction régionale et interdépartementale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRIAAF) – Île-de-France.

Site de la DRIEE Ile-de-France (Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Énergie) :
http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/le-cas-du-frelon-asiatique-r1652.html

Site de la FREDON Ile de France :
http://www.fredonidf.com/actualites.php#ancre37